Guignol
aux fils coupés, le regard démembré,
posé sur un corps vide.
Peut-il encore penser ?
Plus de nerf ni d’envie,
de plaisir,
de passion.

Seuls des cris
silencieux qui s'abiment, en fusion,
sur des pommettes
usées d’un manque de baisers ;
un pantin
sans raison, ivre de trahison.